Journées d’échanges Violence(s) et Alimentation

Ces journées ouvertes à tous proposent de mettre en dialogue des acteurs de l’aide alimentaire, du monde agricole et de la recherche sur la thématique des violences alimentaires. A travers 4 axes demander, donner, recevoir et rendre nous interrogeons le don, et simultanément la confiscation, d’une ressource vitale de la graine à l’assiette en passant par la poubelle. Notre ambition est de comprendre les causes et conséquences de la crise agricole et de la crise sociale ensemble. Pourquoi ce qui est présenté comme des urgences dure et s’intensifie ? Nous allons nous immerger ensemble dans la structure d’un système alimentaire où ceux qui produisent ne peuvent pas toujours en vivre, et ceux qui mangent n’ont pas toujours pu choisir, ni même acheter ce qu’ils vont consommer. Nous allons partager des expériences concrètes, qui portent des atteintes physiques et ou morales aux personnes. Les pratiques ordinaires des acteurs qui construisent des résistances, comme le bénévole qui nourrit celui que l’Etat social ne prend plus en charge, ou le paysan qui conserve et ressème ses semences mettront en avant l’importance du sens que chacun met dans son geste.

PROGRAMME

Lundi 3 décembre 2018

9h00 accueil des participants

9h30

Introduction générale et présentation des journées, par Birgit Müller et Bénédicte Bonzi.

10h00 à 13h00 – 1° AXE : DEMANDER –

Lever le voile sur les émeutes de la faim, Par Pierre Janin, géographe, spécialiste de la question agricole et alimentaire en Afrique subsaharienne, chargé de Recherches à l’IRD.

Ce que la demande à la PAC fait aux cultures, Par Hervé Beguin, agriculteur céréalier.

Pousser la porte des Restos, Par Branka Bogicevic, bénévole depuis 11 ans dans un centre qui accueil plus de 400 familles chaque semaine, en charge des activités culturelles et des inscriptions.

Pause

Discussion animée par Michel Agier, Anthropologue, directeur de recherche de classe exceptionnelle à l’Institut de recherche pour le développement et directeur d’études à l’École des hautes études en sciences sociales.

13h00 14h30 – Déjeuner –

14h30 à 18h30 – 2° AXE : DONNER –

Les formes du don, Par Jean-Noël Retière, professeur émérite au centre Nantais de sociologie.

Donner ce qui ne se demande pas, Par Nathalie Barth, paysanne accueillante au sein du réseau CIVAM

Ce qu’il se donne dans une maraude, Par Jeannot Robin et Rosa Esteves, bénévoles de la maraude des Restos du cœur du 93.

Pause

Discussion animée par Sylvain Bordiec, maître de conférences à l’université de Bordeaux.

20h30 CONFERENCE de J.T GODBOUT

“Comment donner sans nuire?”

Mardi 4 décembre 2018

9h00 accueil des participants

9h30 à 13h00 – 3° AXE : RECEVOIR –

Le droit à l’alimentation, oblige-t-il l’État?, Par Birgit Müller, anthropologue, Directrice de Recherches au CNRS, coordinatrice du réseau pour l’anthropologie de la gouvernance internationale (EASA).

Recevoir en excès, produire en excès, Par Jean-Claude Balbot, éleveur laitier à la retraite, porteur du projet AcceCible au sein du CIVAM.

Une place à table, ce qui s’échange entre nous, Par Delphine Picard et des habitants des pensions de famille du réseau de la Fondation Abbé Pierre, retour sur les rencontres gourmandes de Préfailles à Tours.

Pause

Discussion animée par Sahar Aurore Saeidnia, sociologue, postdoctorante Gerda-henkel – Iremam.

13h00 14h30 – Déjeuner –

14h30 à 18h30 – 4° AXE : RENDRE –

Vers un cercle de dettes de plus en plus oppressif, Par Jules Hermelin, doctorant à l’EHESS en contrat CIFRE avec la confédération paysanne de Bretagne.

Rendre à la terre, Par Jean-François Berthellot, paysan boulanger, membre du Réseau Semences Paysannes, accompagné par la lecture d’un texte de Jean-Luc Daneyrolles collectionneur de tomates et salades dans le Luberon.

La réciprocité une nécessité ?, Par Magali Rame, Viviane Pirlicien, et Aquilina Feirrera, membres d’ATD ¼ monde.

Pause

Discussion animée par Sarah Carton de Grammont, Anthropologue des espaces habités : politiques des lieux et poétiques spatiales, CNRS, LESC.

CONCLUSION Par Birgit MÜLLER.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.